Charente Maritime Bahia Transat 6.50 : JOUR J pour Défi GDE et Nicolas Boidevézi

NicolasBoideveziTransat650Portrait

Nicolas Boidevézi lors de la présentation des skippers de la Charente Maritime Bahia Transat 6.50

Tout est dans le sourire ! La veille du départ, il faut sourire ! Nicolas se prête au jeu, il accueil les amis, les curieux, les partenaires, les enfants… Il répond aux questions, c’est le principe. Mais cela révèle aussi comme le marin est prêt. Plus de perceuse ni d’outils, Nicolas fixe une petite peluche cigogne sur la barre de son Défi GDE !

La météo de ces derniers jours ne devrait pas changer drastiquement, La Rochelle est dans un anticyclone dont le centre devrait passer ce soir au dessus des têtes… Du coup, soleil et … pétole ! Quant à l’orientation exacte des quelques 5 à 10 nœuds… difficile à dire avec précision. Une chose est sure, pas de record de vitesse en vue ! Jean Yves Bernot, le spécialiste en stratégie et météo rigole « les gars ne risquent pas d’être défigurés par la vitesse ! »

MeteoLaRochelleTransatDepart

La météo du départ à La Rochelle... petite bulle...

Dimanche, 11h, un dernier briefing météo justement pour Nicolas et ses collègues rochelais, Nicolas arbore déjà son habit de lumière, le short renforcé, le caleçon, les chaussures de pont… un petit café à la main, il salue ses amis, encourage les adversaires et plaisante. L’ambiance du départ, Nicolas connaît, il connaît l’émotion qui le saisira au passage de l’écluse, mais sa tête est déjà ailleurs, dans la course.

Les skippers vont maintenant laisser leur téléphone à l’organisation, et passer en configuration course. Et ce n’est pas juste une expression, à partir de 13h30, rien n’est ajouté, rien n’est enlevé des bateaux !

Laissez un commentaire

* Champs obligatoires