Défi GDE et Nicolas Boidevézi à la veille de la Charente Maritime Bahia Transat 6.50

La Transgascogne a marqué la fin des courses de saison, nous sommes aujourd’hui à la veille de LA grande course, la Charente Maritime Bahia Transat 6.50

Côté sportif pour Nicolas Boidevézi et Défi GDE, le bilan est très positif : 6 courses, 5 podium dont 3 victoires. Avec un peu de recul, on peut constater l’évolution depuis le début du projet en 2009. Nicolas a beaucoup progressé et appris, il compte maintenant parmi les meilleurs coureurs du circuit prototype, en témoigne d’ailleurs sa première place au classement des coureurs en 2011.

De plus, Nicolas a terminé toutes les courses auxquelles il a participé, il n’a pas subi de gros dommage technique et son bateau est sain et rapide. Le travail sur le plan sportif et technique a porté ses fruits, la collaboration avec les partenaires technique s’est avérée riche et Nicolas a témoigné sa reconnaissance à l’égard de ses sponsors « Je suis vraiment très heureux de la collaboration avec GDE, de leur investissement qui m’a permis d’être toujours là, présent et serein, de naviguer dans les meilleurs conditions et de pouvoir me consacrer pleinement à nos objectifs. »

CharenteMaritimeBahiaTransat6.50

Parcours de la Charente Maritime Bahia Transat 6.50 2011

La Transgascogne a été riche d’enseignements, un retour aux joies du solitaire, une excellente remise en jambe avec la transat qui ralliera La Rochelle au Brésil via Madère, en solitaire. Le Golfe de Gascogne a une fois de plus montré qu’il pouvait se révéler surprenant, avec des conditions assez imprévisibles et perturbées, une bonne piqure de rappel à moins de deux mois du départ de la Transat qui empruntera peu ou prou le même chemin.

Nicolas admet que la pression était assez forte pour cette course, ce qui a lui a permis de changer un peu son approche afin de vivre mieux ce petit stress supplémentaire, et de partir plus sûr de lui en septembre.

Le skipper de Défi GDE est maintenant entré dans la phase de préparation active et intense, le bateau sera à l’eau à partir de vendredi,  la carène a été nettoyée, l’antifouling refait de frais, et chaque point crucial vérifié et fiabilisé. Nicolas prépare déjà toutes les pièces de rechange dont il pourrait avoir besoin.

MiseAEauNicoBoideveziDefiGde

Remise à l'eau du prototype de Nicolas Boidevézi, Défi GDE, en cette veille de départ de la Charente Maritime Bahaia Transat 6.50

A partir de samedi, le programme s’orientera donc autour de navigations afin de tout vérifier et de reprendre le rythme après un mois de travail hors de l’eau.

Laissez un commentaire

* Champs obligatoires