Départ de la Mini Transat : A la recherche d’une fenêtre météo

Mini transat 2013Voilà 11 jours que le départ de la Mini Transat aurait dû être donné. Aujourd’hui, la situation météo semble toujours aussi compliquée sur le golfe de Gascogne. Nicolas Boidevézi et son Mini 6.50 Nature Addicts ont quelques fourmis dans les jambes et dans les voiles…

Nicolas, de quoi sont faites ces journées à attendre le fameux départ ?

Nicolas Boidevézi : « Il faut à la fois rester dans le match et se détacher de cette atmosphère particulière où tout le monde est dans l’attente. Je partage mon temps entre le repos, les briefings météo et les checks réguliers du bateau. J’en profite également pour m’aérer l’esprit en faisant du char à voile, des promenades dans la forêt de Douarnenez qui me rappellent mon Alsace natale. Je suis aussi allé constater l’agitation du large au niveau de la Pointe du Raz qui sera la première porte de sortie après la baie de Douarnenez. »

Justement, que se passe-t-il au large ? Qu’est-ce qui vous empêche de prendre ce départ ?

N.B : « Les systèmes dépressionnaires s’enchaînent, c’est ce qu’on appelle un train de dépressions. Le vent s’accumule, la mer est formée, ce qui peut être dangereux pour nos Minis 6.50. Aujourd’hui, nous attendons l’anticyclone qui viendra couper le flux d’air froid et de vents forts pour nous ouvrir la voie. Mais en cette période, les anticyclones ont du mal à gagner du terrain d’où la météo automnale que l’on a à terre comme en mer. Il faut savoir être patient et se tenir prêt à larguer les amarres quand la nature nous le permettra. »

Quel impact aura ce report sur les conditions en course ?

N.B : « Plus on attend, plus les conditions seront difficiles. Les journées seront plus courtes, les nuits seront longues, les températures vont baisser. Il faut en être conscient, l’anticiper en s’y préparant techniquement et psychologiquement. Il y aura moins de journées de navigations « short – tee-shirt ». Mais cela ne me pose pas de problèmes, j’aime évoluer dans des conditions difficiles, avancer peu importe les obstacles. »

Dernière minute ! L’organisation de la Mini Transat est passée en code orange ! Ce qui signifie qu’un départ peut être donné à compter du vendredi 25 octobre à 6h00. Pour l’heure la direction de course réfléchit encore à deux hypothèses possibles en fonction de l’évolution de la météo. Plus d’informations ce soir sur www.minitransat.fr.