Les Sables-Les Açores-Les Sables : meneur sur terre comme sur l’eau, Nico entreprend et réussit


Nicolas Boidevézi troisième les sables les açores 2014 imaginalsace

Pour cette première étape de course, Nicolas Boidevézi termine 3ème de sa catégorie « proto » ! Tout comme son territoire d’origine, Nico a le sens de l’effort.Valeurs communes de la course au large et des entreprises alsaciennes, l’esprit de compétition, l’innovation, l’autonomie ou encore l’audace, ont permit à Nicolas Boidevézi de montrer qu’il était capable de représenter sa région, montrer les savoir-faire alsaciens.Tandis que la majorité de la flotte opta pour une navigation par le nord du cap Finisterre, Nico – référence et même favori sur cette course – entreprit de passer au sud du cap: « Il y avait deux options face aux bateaux plus rapides que le mien : suivre bêtement ou tenter quelque chose. », nous confie-t-il. Nico connaît bien son bateau et le parcours de la course, et en projetant la trajectoire des autres concurrents et les prévisions météo, il élabora cette stratégie qui s’avéra bénéfique, puisqu’il accède – malgré un filet pris dans sa quille pendant plusieurs dizaines d’heures – à cette troisième place.

Objectif Vendée Globe 2016 !

Malgré une préparation un peu tardive, Nicolas prouve donc qu’il sait prendre des décisions, prendre le « taureau par les cornes » et fournir des résultats. Cela s’annonce prometteur pour le Vendée Globe qu’il prépare pour 2016 !

En attendant la prochaine étape de demain Nicolas a continué à travailler, aussi bien sa course que sa recherche de partenaires pour le Vendée Globe 2016. Sortir sa « région de son bois » et l’embarquer avec lui dans son aventure. Pour y parvenir, Nico profite de chaque instant dont il dispose – entre terre et mer – pour élaborer de nouvelles idées pour transmettre, communiquer sa passion pour sa région, du potentiel dont elle dispose, montrer le « cœur alsacien ».
Le cœur Alsacien, quelques personnes y ont déjà succombé: comme Leandro, jeune Açoréen de 14 ans qui le suit avec engouement depuis 4 ans et qui l’accueille à nouveau cette année au ponton d’Horta.

Nicolas Boidevézi lors de la 1ère étape des Sables - Les Açores. Restez clame et mangez des bretzels. Imaginalsace.

La seconde épreuve s’annonce plus éprouvante et plus exigeante que la première, avec des conditions météorologiques difficiles où c’est l’expérience qui fera la différence pour dompter les orages et vents forts annoncés. « C’est des conditions que j’aime bien, j’espère ne pas être privé de récré ! », se réjouit notre skipper.

D’ici là, Nicolas continue de profiter un peu de l’archipel : « L’ascension du Mont Pico était vraiment magique ! C’est un peu toute l’Alsace qui j’ai emmené là-haut et j’espère bien leur donner envie de continuer à me suivre dans mes projets, leur donnée une idée de ce que pourra être le Vendée Globe 2016. », s’enthousiasme Nico.

Nicolas Boidevézi lors de l'escale de la 1ère étape des Sables - Les Açores. Ascension du volcan Pico. Imaginalsace / Nature Addict [N.A]

Rendez-vous donc demain pour le départ de la seconde épreuve, direction les Sables-d’Olonne, où « le cœur palpite à chaque arrivée en tête de course », frémit Nico.
Arrivée prévue à partir du 12 août.

Suivez Nicolas et toutes les infos sur la course sur Facebook et sur Twitter :
FacebookTwitter
Les Sables – Les Açores