Nicolas et Laurent font fumer Défi GDE !

Ils l’avaient dit au départ, « ça va aller très vite » ; parole tenue, les moyennes sont très élevées, les concurrents énervés… A bord les coureurs doivent être trempés et fatigués. Cela fait maintenant un peu plus de 40h que les bateaux se battent sur le parcours, dans les trio de tête, chacun a occupé la première place du classement à un moment donné, et ce matin, c’est Défi GDE qui menait la danse.

MiniFastnetDefiGDENicolasBoideveziLaurentBourguesFume

Défi GDE à pleine vitesse au départ de la Mini Fastnet ©Breschi

Imaginons un instant, un bolide de 6,50m filant à 10 nœuds dans une mer formée avec un vent de Sud Ouest, projetant des gerbes d’eau à la figure des deux marins fatigués et gonflés à l’adrénaline. Autour d’eux, les adversaires, qu’il faut sans cesse contrôler, les conditions météos qu’il faut anticiper… Belle illustration du bonheur ! Oui la conception « Ministe » du bonheur diffère peut-être un peu de celle du terrien normal !

MiniFastnetDefiGDENicolasBoideveziLaurentBourgues

Nicolas Boidevézi et Laurent Bourgues sur Défi GDE au départ de la Mini Fastnet

Ce matin donc, Défi GDE skippé par Nicolas Boidevézi et Laurent Bourguès pointait en tête de la course,  à moins de 130 milles de l’arrivée.  Le bateau évoluait à 9 nœuds dans un flux de de sud ouest modéré.

Le bateau va vite, très vite même et à cette allure Défi GDE croque les milles et peut maintenir son avantage… mais selon les oscillations du vent, la donne peut changer car chaque bateau a ses spécificités. Comme d’habitude donc : rien n’est joué !

 

Laissez un commentaire

* Champs obligatoires