Sur la route du Vendée Globe, la Transgascogne

Communiqué de presse – Vendredi 25 Juillet 2013

Nicolas Boidevézi : Sur la route du Vendée Globe, la Transgacogne

Nicolas Boidevézi s’accorde ce week-end une parenthèse « Mini 6.50 » sur la Transgacogne pour, dit-il, « garder la main et se qualifier pour la Mini Transat 2013 ». Après avoir heurté un OFNI début juillet, le skipper alsacien a réalisé une course contre-la-montre pour réparer et se trouver sur la ligne de départ de sa troisième Transgascogne.

Nico, tu vas participer à la Transgascogne pour la troisième fois, pourquoi ?

Nicolas Boidevézi : « L’objectif cette année c’est de rester actif sur l’eau. Mon ambition à long terme reste de passer en IMOCA mais pour garder la main il fallait placer des objectifs intermédiaires, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à la Mini Transat 2013. Pour me qualifier pour la prochaine édition, je devais participer à une course d’avant-saison, j’ai choisi la Transgascogne qui est la seule grosse course par étape avant la Transat. »

(Suivez l’intégralité de la Transgascogne ici)

Tu as fini 3è lors des deux dernières participations, quels sont tes objectifs sur cette édition ?

NB : « L’objectif cette année c’est avant tout de finir car pour me qualifier pour la prochaine mini-transat je dois terminer. Le plateau est plutôt homogène, mes adversaires ont beaucoup régaté, ils ont participé à toutes les courses depuis le début de l’année. Moi j’arrive un peu en milieu de saison mais j’ai confiance, je connais bien mon bateau, ça fait 4 ans que je navigue avec. J’y vais pour prendre du plaisir, finir la course, et si j’arrive à faire ces deux choses, le résultat suivra. »

« La motivation refait surface et j’ai hâte d’être au départ. »

Comment s’est passée ta préparation ?

NB : « Ça a été une course contre la montre pour être ici, prêt à Port-Bourgenay. Début juillet, j’ai remporté la Chrono 6,50 à Lorient. La régate m’a permis de remettre le prototype en configuration de course. Sur le retour, en convoyant le bateau jusqu’à la Rochelle, j’ai heurté un OFNI. Suite au choc la boite a été ouverte par l’arrière. Il a fallu sortir le bateau de l’eau, le mettre en chantier pendant 8 jours pour refaire une stratification du tableau arrière. Ça m’a permis de remettre les mains dans le carbone et faire une inspection du bateau en profondeur. Le programme était un peu serré puisque le bateau a été remis à l’eau mercredi. Les coups durs on en a toujours, la voile reste un sport mécanique. J’ai pris ça avec beaucoup de recul. J’ai dépensé énormément d’énergie pour remettre le bateau en état et maintenant l’envie d’aller naviguer reprend le dessus. La motivation refait surface et j’ai hâte d’être au départ dimanche. Il n’y a plus qu’à partir et faire une belle course. »

Le programme de la Transgascogne

  • Samedi 27 juillet : 14h – Prologue en rade de Port Bourgenay.
  • Dimanche 28 juillet : 12h02 – Départ de la première étape vers Luanco, via Belle-Ile.
  • Mardi 30 juillet : Premières arrivées de la flotte à Luanco – Asturies
  • Samedi 3 aout : 12h02 – Départ de la deuxième étape vers Port Bourgenay
  • Lundi 05 aout : Premières arrivées de la flotte à Port Bourgenay