Transgascogne, Défi GDE Accélère

Les fichiers météo annonçaient un début de course sportif au près avec un vent Nord Ouest pour 15-20 nœuds, mais ces conditions ont évolué et les coureurs sont montés vers Belle-Île à petite allure. Nicolas Boidevézi sur Défi GDE a passé les Poulains en début de matinée avec ses camarades du peloton de tête.

transgascogneDepartDefiGDE

Défi GDE au départ de la Transgascogne ©Breschi

Ledit peloton a perdu quelques membres en route puisque quatre prototypes sont allés s’échouer sur les cailloux de Noirmoutier. Personne n’est blessé, les bateaux sont rentrés dans différents ports mais sont tous en sécurité.

Nicolas reste pour l’instant dans ses objectifs : passer Belle Île parmi les premiers et entamer cette descente rapide en gardant toutes ses chances. Devant, TeamWork Evolution mène un rythme soutenu, les conditions semblent adaptées aux formes surprenante de ce Mini à l’étrave ronde. Défi GDE va quant à lui pouvoir exprimer tout son potentiel dans le vent qui forcit peu à peu, car c’est un bateau très rapide dans ces conditions, et son skipper Nicolas a démontré lors des courses précédentes qu’il savait très bien régler son engin de vitesse.

TransgascogneDefiGDENicolasBoidevezi

Défi GDE sur la Transgascogne 2011

Avant le départ, Nicolas confiait qu’il faudrait être très attentif  aux conditions observées, nuages, ciel, mer… Afin de ne rien manquer de ce contexte perturbé. Le Rochelais avait raison, et on peut dire qu’il a bien su tirer son épingle du jeu.

Il reste 250 milles à parcourir avant Ribadeo, et tout peut encore changer. Une course à suivre de près !

plus d’infos : www.transgascogne.com

Laissez un commentaire

* Champs obligatoires