Transgascogne, Départ anticyclonique à bord de Défi GDE

TransgascogneDefiGDENicolasBoideveziRibadeo

Nicolas à Ribadeo ©Breschi

La baie de Ribadeo était vraiment calme à midi pour le départ de la seconde étape de la Transgascogne. Le comité de course lancé la procédure dans une brise presque inexistante, et a même du s’y reprendre à deux fois tant le courant était plus fort que le vent lui même. Après un rappel général, c’est un bon départ pour Défi GDE.

La stratégie est assez simple, monter légèrement au Nord avant d’investir dans l’Est sous la route le long des côtes Galiciennes. Une montée en escalier, afin de rester autant que possible dans le vent frais, en observant en permanence le plan d’eau à l’affut de la moindre zone de vent.

Plusieurs approches sont à envisager, du côté de Nicolas Boidevézi et Sebastien Rogue, tout laisse à croire que les deux prototypes vont rester au contact le plus longtemps possible, sans réelle option extrême. Thomas Normand, suite à une première étape moins favorable, tentera peut-être quelque chose de plus marqué afin de refaire son retard.

Nicolas Boidevézi est parti serein pour cette seconde étape

La météo annoncée est anticyclonique, avec un vent au Nord Est pour 4 à 6 nœuds. On attend une fin de course orageuse au passage du front lundi. Un retour donc au près dans la pétole.

La seconde étape va s’avérer délicate et exigeante pour les nerfs, et le classement est encore totalement ouvert. Nicolas était prêt, il a pu profiter de l’escale pour bricoler à un rythme tranquille voire Espagnol, et surtout prendre beaucoup de repos afin de repartir dans de meilleures conditions que lors de la première étape.

Du suspens donc, et de petites vitesses, le Golfes de Gascogne réserve bien des surprises…

Plus d’infos sur : http://www.transagascogne.com

Laissez un commentaire

* Champs obligatoires