Trophée Marie Agnès Péron sur Défi GDE : Un suspens haletant

Lors du départ de cette édition 2011 du Trophée Marie Agnès Péron, les coureurs avaient eu à tirer de nombreux bords au ras des falaises en baie de Douarnenez, la suite de la course n’est pas de tout repos non plus ; loin s’en faut !

TropheeMarieAgnesPeronDefiGDE1

Nicolas Boidevézi sur le trophée Marie Agnès Péron

En tête de la course, une bonne dizaine de prototypes se bat pour la tête. Le 667 semble avoir pris une bonne option en cette fin d’après-midi, mais rien n’est joué. Le classement ne cesse de basculer et les options stratégiques se multiplient.

A la côte pour certains, au large pour d’autres, en peu de bords ou en nombreux virements, le vent tourne, forcit, mollit…
C’est vraiment un spectacle haletant que nous donnent les minis 6.50 !

Nicolas Boidevézi sur son Défi GDE navigue actuellement aux côté d’Aymeric Chappellier, un autre Rochelais sur La Tortue de l’Aquarium de La Rochelle, et de Jorg Riechers sur une option très légèrement au sud de la route directe.

TropheeMarieAgnesPeronDefiGDE2

Trophée Marie Agnès Péron : Défi GDE et Nicolas Boidevézi dans les vents oscillants du Finistère...

Compte tenu du vent faible, l’organisation a réduit le parcours, les coureurs repasseront donc le Raz de Sein plutôt que de passer par l’occidental, c’est à dire à l’ouest de l’île de Sein.

On imagine aisément que le rythme est soutenu et les conditions peu propices au sommeil. Dans un vent faible et oscillant, il est plus que jamais crucial d’exercer une veille de chaque instant, de régler sans cesse ses voiles et d’adapter sa trajectoire par rapport aux oscillations ; un rythme épuisant mais qui ne semble pas déplaire à Nicolas qui tire plutôt bien son épingle du jeu.

Les premiers protos sont attendus dans la nuit à Douarnenez où ils pourront goûter à un repos bien mérité en attendant la Mini Fastnet la semaine prochaine.

 

Laissez un commentaire

* Champs obligatoires