Si proche de prendre le départ du Vendée Globe 2016, une décision raisonnée

Ce n’est que partie remise, Nicolas Boidevézi ne dévalera pas les mers du Vendée Globe pour sa 8ème édition.

Nico a décidé de revendre à un team Japonais le monocoque IMOCA qu’il avait acquis il y a 1 an. En effet, il n’a pas trouvé le partenaire titre qu’il manquait pour boucler le budget de fonctionnement.

Et pourtant, le marin Alsacien, 33 ans, skieur de haut niveau, était fin prêt pour relever le défi du Vendée Globe avec 30.000 milles en course à son actif, 32 épreuves internationales, 3 transatlantiques en solitaire sans escale, 17 podiums dont 7 victoires. Un mental en acier trempé, le navigateur montagnard a toujours eu pour ligne de conduite d’aller de l’avant, même face à l’adversité.

« Je serai très vite sur d’autres podiums. J’ai d’autres projets de compétition de haut niveau à mon agenda et viens de monter un fonds de dotation dans cette perspective ».

La gestion de l’imprévu n’a pas de secret pour un sportif de l’extrême…

2015-11-transat-jacques-vabre-nicolas-boidevezi-7

Laissez un commentaire

* Champs obligatoires